16 July 2024
#Actualité #Politique

Togo : Le Programme Alimentaire Mondial donne une nouvelle dimension au programme des cantines scolaires

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM), va implémenter un nouveau modèle pour le programme des cantines scolaires dans la partie septentrionale du Togo. Dénommé «Home Grown School Feeding» (HGSF) en anglais ou projet de l’alimentation scolaire intégrée basée sur la production locale (ASPL), ce nouveau modèle sera mis en œuvre dans 50 écoles primaires publiques du Togo, dont 20 dans la région de la Kara et 30 dans la région des Savanes.

Le projet bénéficie du soutien de l’Union Européenne qui a octroyé en ce sens, un financement de 4,5 millions d’euros (2,951,065 milliards de FCFA) au PAM. L’accord de financement a été signé le jeudi 20 avril 2023 à Kara, en marge du Forum des producteurs agricoles du Togo (FOPAT), entre l’ambassadeur de l’Union européenne au Togo, Joaquín Tasso Vilallonga, et le ministre de l’Agriculture, de la pêche et du développement rural, Antoine Lékpa Gbégbéni. 

D’une durée de 36 mois, le projet prévoit de fournir des repas chauds, nutritifs et bio à 17 400 élèves, et de mettre en relation contractuelle 4 000 petits producteurs et transformateurs agricoles qui vont livrer régulièrement des produits locaux aux écoles à cantines cibles.

Priorité à la chaîne de valeurs et aux petits producteurs

Le nouveau modèle de cantines scolaires que va implémenter le PAM au nord du Togo se différencie et innove par rapport au programme d’alimentation scolaire classique déjà en cours et mis en œuvre par l’Agence nationale d’appui au développement à la Base (ANADEB). Ceci, par la manière dont il place les petits exploitants agricoles au rang des priorités pour maximiser les avantages durables en termes de prix, d’opportunités de commercialisation, de rapports avec les marchés et d’accès aux actifs productifs, pour eux et les autres parties prenantes dans la chaîne de valeur. 

En outre, l’ASPL vise à stimuler la production locale et assure aux petits producteurs et transformateurs locaux, en particulier les groupements de femmes, l’accès à un marché, l’augmentation de leurs revenus et la promotion de l’économie dans les zones rurales où la majorité  de la population est engagée dans des activités agricoles.

Selon le ministre de l’Agriculture, de la pêche et du développement rural, Antoine Lékpa Gbégbéni, la mise en oeuvre de l’ASPL en complément du Projet de renforcement des systèmes alimentaires pour un accès durables des petits producteurs aux intrants agricoles (Pro-SADI) également piloté par la FAO permettra de « construire un partenariat gagnant-gagnant entre les coopératives de producteurs et le programme de cantines scolaires » et « qu’une attention particulière est portée sur le développement des ZAAP et la facilitation de l’accès des petits producteurs aux intrants de qualité, afin d’améliorer les conditions de travail et de vie des producteurs agricoles vulnérables ».

Pour le Représentant résident et Directeur pays du PAM au Togo, Aboubacar Koisha, « ce projet multidimensionnel et intégré, est aligné à la Feuille de Route Gouvernementale Togo-2025 et aux objectifs de développement durable(ODD), notamment l’ODD 2, qui vise la faim zéro. Il s’inscrit dans la volonté d’accompagner le Gouvernement dans la matérialisation de sa nouvelle politique d’alimentation scolaire de portée socio-économique, conformément aux objectifs de la feuille de route gouvernementale». 

Il faut noter que le coût total du projet ASPL est de 5.480.600 Euros (3,595 milliards de FCFA). Il est exécuté par la FAO en collaboration avec d’autres agences sœurs du système des Nations unies, notamment, l’UNICEF, l’OMS, le PNUD, l’UNFPA pour en maximiser l’impact. 

Togo : Le Programme Alimentaire Mondial donne une nouvelle dimension au programme des cantines scolaires

Togo / Volley-Ball : La FTVB rallume