23 June 2024
#Actualité #Société

Le Béninois Léonce AISSOUN, prend les rennes de l’Observatoire des Médias Africains pour une pêche durable (OMPDA)

L’Observatoire des Médias Africains pour une Pêche Durable en Afrique (OMPDA) a renouvelé son instance dirigeante ce samedi 13 mai 2023. Et c’est le journaliste béninois, Léonce Aissoun qui a été élu pour succéder à son confrère Camerounais André Naoussi.

La nouvelle équipe dirigeante de l’organisation est composée du : 

Coordonnateur général : Léonce Aissoun (Bénin)

Vice-Coordonnateur : Taluck Beeharru Ashok (Île Maurice)

Secrétaire général : Naoufel Haddad (Tunisie)

Secrétaire général adjoint : Apphia Nyasha Musavengana (Zimbabwe)

Trésorier général : Issa Moussa (Togo)

Trésorier général adjoint : Blaise Zahinda (RD Congo)

Initiative du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), de la Banque mondiale et de l’Union africaine, l’OMPDA a été créée le 4 mars 2016 à Elmina au Ghana. Sa mission est de renforcer la prise de conscience sur les enjeux liés à la pêche durable et à la protection des océans en Afrique, d’aider à promouvoir une pêche durable et rationnelle en Afrique, contribuer à sensibiliser le grand public et à attirer l’attention des décideurs sur les enjeux d’une exploitation judicieuse des ressources halieutiques et aquacoles en Afrique.

« Nous sommes conscients des défis et nous sommes déterminés à travailler dur pour atteindre nos objectifs. Nous nous engageons à travailler en étroite collaboration avec vous, pour promouvoir une pêche responsable et durable en Afrique » a écrit Léonce Aissoun suite à son élection.

Léonce Aissoun est socio-anthropologue des pêches. Il a mené des études sur les dynamiques des communautés de pêcheurs, les techniques de pêche, et les espèces les plus pêchées. Ses travaux se sont également penchés sur les changements environnementaux et climatiques avec leurs conséquences sur les activités de pêche. Il a travaillé au ministère de l’agriculture et de la pêche du Bénin et s’est toujours intéressé aux traditions, croyances et pratiques locales des populations locales des populations côtières de son pays.

Tisser sur l’ancienne corde

Dès son élection, le nouveau coordonnateur général de l’Observatoire a indiqué que : « J’ai eu avec mon prédécesseur Mr NAOUSSI André une longue discussion constructive et conviviale sur les défis et les opportunités de notre organisation ».

Et en termes de défis, la priorité sera de renforcer la collaboration entre les différents acteurs issus des médias, des organisations de la société civile, des gouvernements et des entreprises impliqués dans la promotion de la pêche en Afrique. Selon Léonce Aissoun, « l’Observatoire doit jouer un rôle clé dans la collecte et la diffusion d’informations sur les pratiques de pêche durables en Afrique. Il doit être également actif dans la sensibilisation des populations à l’importance de la pêche durable pour le développement économique et social du continent ».

Le Coordonnateur général sortant, André Naoussi, en poste depuis 2016, passe le relais avec un bilan positif et plusieurs contacts noués avec les organisations du secteur des pêches et de l’aquaculture. Il a entre autres, signé un accord de partenariat avec la Conférence Ministérielle sur la Coopération Halieutique entre les Etats africains riverains de l’Océan Atlantique (COMHAFAT), avec pour objectif de fournir un cadre de coopération et d’entente et faciliter la collaboration afin de promouvoir leurs objectifs communs.

Il a également contribué avec les membres fondateurs de l’Observatoire du Cameroun, à la création en 2019 à Yaoundé, de l’Association des Médias pour la Promotion de la Pêche et des Ressources Animales Au Cameroun (AMEPRAC), afin de réunir les professionnels des médias et de la communication au Cameroun intéressés par les problématiques relatives à la pêche et aux ressources animales, et organisé la formation et le perfectionnement de ses membres et d’autres professionnels sur les problématiques de l’exploitation durable des ressources halieutiques, aquacoles et animales.

Le Béninois Léonce AISSOUN, prend les rennes de l’Observatoire des Médias Africains pour une pêche durable (OMPDA)

Togo / Aide de l’Etat à la