15 July 2024
#Actualité #Azimut #Niger

Niger : La CEDEAO va lancer une intervention militaire contre les putschistes

Une conférence des chefs d’États de la CEDEAO s’est tenue ce jeudi 10 août à Abuja (Nigeria) pour pencher à nouveau sur le dossier du putsch survenu au Niger. À l’issue des échanges, le président ivoirien, Alassane Ouattara a affirmé que les chefs d’État ouest-africains avaient donné leur feu vert pour qu’une opération militaire « démarre dans les plus brefs délais ». 

L’objectif de cette intervention est de rétablir l’ordre constitutionnel dans le pays dirigé depuis le 26 juillet par les putschistes du Conseil national de sauvegarde de la patrie (CNSP) avec à leur tête le Général Tchiani. Ce dernier a d’ailleurs déjà nommé un nouveau Premier ministre.

D’après les précisions du président ivoirien, les dirigeants de la Cedeao ont ordonné le déploiement de la «force en attente». La Côte d’Ivoire contribuera avec « un bataillon » de 850 à 1.100 hommes. Des forces armées du Nigeria et du Bénin qui seront rejoints par « d’autres pays » sont également annoncés.

« Les chefs d’état-major auront d’autres conférences pour finaliser les choses, mais ils ont l’accord de la conférence des chefs d’État pour que l’opération démarre dans les plus brefs délais », a indiqué Alassane Ouattara. Mais, le président de la Commission de la CEDEAO, Omar Touray avait réaffirmé « l’engagement continu à la restauration de l’ordre constitutionnel, à travers des moyens pacifiques.»

Il faut noter que la possibilité d’une intervention militaire au Niger avait été annoncée dès le premier sommet des chefs d’Etats sur le dossier nigerien tenu le 30 juillet dernier. L’ultimatum de sept jours lancé aux putschistes pour rétablir le président Bazoum sous peine d’intervention armée est resté sans effet. D’un autre côté, les militaires sont épaulés notamment par le Mali et Burkina Faso, tous deux dirigés par des militaires arrivés au pouvoir via un coup d’État.

Niger : La CEDEAO va lancer une intervention militaire contre les putschistes

Togo : Un concours de vidéo  pour