15 April 2024
#Actualité #Politique

Togo : Après sa mission de 4 ans, l’ambassadeur Allemand Matthias Veltin, fait le bilan

L’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin a achevé officiellement sa mission au Togo, ce jeudi 20 juillet 2023. Arrivé en 2019, il aura contribué en 4 ans aux côtés du gouvernement à soutenir le développement et à relever les défis du pays dans les domaines prioritaires de la Feuille de route gouvernementale 2020-2025. 

« Les relations sont bonnes entre les deux pays. L’Allemagne va continuer la coopération avec le Togo et soutenir le pays dans ses réponses aux défis sécuritaires », avait déclaré le 18 juillet dernier Mathias Veltin à l’issue d’un entretien avec le chef de l’Etat. Une promesse qu’il a réitéré lors d’une rencontre tenue avec la presse, deux jours plus tard et au cours de laquelle il a dressé un bilan de son séjour et des chantiers en cours dans le cadre de la coopération germano-togolaise. 

Une coopération bilatérale en marche

Un élément marquant du séjour au Togo de l’ambassadeur Allemand demeure la gestion de la crise sanitaire due à la Covid-19. Dans ce contexte, l’Allemagne à travers ses ailes marchands, notamment la GIZ et la KfW, a contribué aux côtés de la Team Europe dans la riposte nationale à travers divers projets, des dons de masques et de vaccins etc, appuis en équipements de santé etc et dans d’autres domaines. Une riposte qui d’ailleurs se poursuit au regard de la crise internationale née du conflit russo-ukrainien. 

«Les éléments marquants de mon séjour de 4 ans ici au Togo, sont principalement relatifs aux défis comme la pandémie qui a un peu restreint la vie, mais aussi les conséquences de la situation internationale, y compris la guerre de la Russie contre l’Ukraine.», a-t-il affirmé.

Avant de poursuivre «Mais, d’un autre côté, on a vu beaucoup de progrès dans l’action bilatérale. Ainsi, il y a 2 ans, nous avons signé un accord sur une coopération encore plus approfondie et dans ce cadre, l’Allemagne est capable d’accompagner encore plus le Togo, les Togolaises et les Togolais.»

En 4 ans, l’ambassadeur a également développé une proximité avec les populations Togolaise et la jeunesse à travers des rencontres et des échanges. Une occasion pour lui de se familiariser avec les défis auxquels ils sont confrontés. « Lors de mes déplacements à l’intérieur du pays, c’était toujours intéressant d’échanger avec les personnes de chaque niveau et de chaque origine, surtout avec la jeunesse pour mieux connaître le pays. Je connais bien les défis auxquels ils sont confrontés. Mais je vois aussi partout l’engagement ou la disponibilité à s’engager et à développer ce pays», estime-t-il. 

Décentralisation, jeunesse, emplois, santé, culture : des chantiers en cours 

Pour Mathias Veltin, « La vie en général est en chantier.» 

Ainsi, on note une part active de la coopération allemande dans plusieurs domaines comme la décentralisation, la santé, la création d’emploi, la formation professionnelle, la formation en général des jeunes et l’énergie. « Nous avons des programmes de coopération qui sont en cours avec des progrès, mais avec beaucoup qui reste à faire. Il y a encore beaucoup à faire dans les secteurs de la santé, beaucoup à faire parce qu’on a entamé le processus.»

Et au niveau culturel des migrations, Mathias Veltin annonce d’autres perspectives de coopération. « J’espère de voir plus d’échanges au niveau culturel. Il y a ici un programme avec les Européens, “Togo Créatif”, qui permet plus de ressources. Mais il y a aussi en général une perspective pour la migration des jeunes parce que l’Allemagne vient d’adopter une loi sur la migration des experts et des forces ouvrières . Les détails ne sont pas encore clairs sur ce que cela implique pour les pays d’Afrique subsaharienne, mais ça va venir. Il y a encore à prévoir avec la demande, les besoins de force de travailleurs en Allemagne aussi en perspectives pour plus de migrations de travail pour les Togolaises et les Togolais.», a-t-il affirmé.

Pour l’agriculture, opter pour une «transformation structurelle»

Le secteur agricole étant une pierre angulaire du développement, le diplomate prône une transformation structurelle dans le secteur, en plus de la ruée vers la mécanisation. Pour le diplomate, la meilleure option pour une agriculture plus efficace est de se départir des modèles agricoles traditionnels (où chacun fait son petit champ), mais loin d’être efficace pour introduire des systèmes mieux organisés avec des fermes plus grandes, une organisation des collectivités et des coopératives de personnes. 

«Donc c’est une transformation structurelle qui est nécessaire finalement. Pour la technique et les infrastructures, je ne suis pas trop inquiet . C’est beaucoup plus la manière d’attaquer les choses ou de gérer l’agriculture que la question des machines etc. », a-t-il proposé.

«L‘Allemagne peut accompagner les processus ici, mais ne peut pas résoudre les problèmes»

Mathias Veltin a indiqué qu’il quitte le Togo « (…) avec le cœur lourd parce que bien-sûr on se sent attaché et on voit toujours aussi une sorte d’espoir ou d’attachement des gens vis-à-vis de l’Allemagne.»

Mais, estime-t-il, « Peut-être quelques fois les espoirs sont exagérés parce que l’Allemagne peut accompagner les processus ici, mais l’Allemagne ne peut pas résoudre les problèmes. Mon appel reste toujours que les Togolaises et les Togolais sont responsables de leur développement. Il y a les potentiels, il y a les capacités, il faut les utiliser, mais il faut aussi les laisser faire. Et ça c’est mon appel à tout le monde.»

Notons qu’après sa mission au Togo, Mathias Veltin prend fonction en Côte d’Ivoire comme ambassadeur. 

Togo : Après sa mission de 4 ans, l’ambassadeur Allemand Matthias Veltin, fait le bilan

Liberia : La BAD appuie la création

Togo : Après sa mission de 4 ans, l’ambassadeur Allemand Matthias Veltin, fait le bilan

Bénin : Canal+ annonce le lancement de