30 May 2024
#Actualité #Politique

Togo : Appui financier du Japon pour la construction d’une voie de contournement à Sokodé

Le gouvernement japonais, accorde un appui financier au gouvernement togolais, pour la réalisation de la voie du contournement de la ville de Sokodé. L’enveloppe, d’un montant total de soixante-dix-neuf millions (79.000.000) de yens japonais, soit environ quatre cent millions (400.000.000) de FCFA, est une aide financière non remboursable qui devra permettre la réalisation des études techniques détaillées du projet. Le financement se fera à travers l’Agence japonaise de Coopération Internationale (JICA).

Les documents relatifs à cet accord de financement ont été signés ce jeudi 12 janvier 2023 à Lomé entre le ministre des Travaux Publics, Mme Zouréhatou Tcha-Kondo epse Kassah-Traoré et l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon au Togo, Katsuya Ikkatai. C’était en présence du ministre de l’Économie et des Finances, Sani Yaya.

Logique de continuité

Déjà en 2015, le Japon avait apporté son appui au Togo pour la réhabilitation de la Route Nationale n°17. D’après les précisions de l’ambassadeur Katsuya Ikkatai, le Japon a contribué à la construction de deux ponts à Kara et Koumongou sur la RN17. 

La construction de cette route de contournement vient donc en aval à la réalisation de ces deux ponts, avec pour objectif d’améliorer l’efficacité de l’ensemble du corridor logistique du Togo. Il concourt ainsi à l’un des objectifs fixés par le pays dans la feuille de route 2025, de se positionner « (…) en tant que hub logistique et de service », a indiqué l’ambassadeur Japonais. Aussi, a-t-il précisé « Elle permettra une meilleure fluidité des transports et de la logistique Nord-Sud du pays, aussi bien qu’avec les pays de l’hinterland. » 

Dans les détails, ce second appui du Japon devra contribuer, à terme, à construire une voie de contournement qui déviera le trafic de la RN1 qui passe au cœur de la ville de Sokodé vers la RN17. 

Contournement salutaire

Ce contournement présente un double avantage. D’un, il sera un atout important pour l’économie Togolaise et celle de la sous-région en améliorant la liaison entre Lomé-Ouagadougou ainsi que le transport des biens et services du port de Lomé vers les pays du Sahel. De deux, il permettra de réduire l’intensité du trafic dans le centre-ville de Sokodé, contribuant ainsi à assurer non seulement la sécurité des populations et diminuer de près de 30% le nombre d’accidents sur la RN 1 d’ici à 2029.

Il faut noter que dans sa Feuille de route 2025, le gouvernement togolais ambitionne le dédoublement de la Route nationale 1. Mais, la réalisation de cet «ambitieux» projet, nécessitera l’aménagement de voies de contournement, comme celle de Sokodé en étude, dans plusieurs autres localités qui se sont développées autour de l’actuelle RN 1, comme Tsévié, Agbélouvé entre autres.