19 July 2024
#Actualité #Politique

Togo/LDC5 : Victoire Tomegah-Dogbé plaide pour les Pays moins avancés à Doha

Doha, la capitale du Qatar, abrite du 5 au 9 mars 2023, la 5e Conférence des Nations Unies sur les Pays les moins avancés (PMA). Le Togo y est représenté par une délégation conduite par la cheffe du gouvernement, le premier-ministre, Victoire Tomegah-Dogbé. 

Lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement, organisé en prélude au lancement de la conférence, elle a prononcé au nom du Président de la République, un discours dans lequel elle a mis en exergue les ambitions du Togo pour  faire face aux crises qui plombent le développement des pays moins avancés, et plaidé pour plus d’actions de la part des pays développés en faveur des PMA  pour améliorer l’impact de leurs actions.

Pour Mme Tomegah-Dogbé, « (…) le Togo se réjouit de la tenue de cette conférence car, elle arrive à un moment charnière pour nos pays qui sont confrontés à de multiples crises : crise sanitaire, économique, climatique et sécuritaire. Ces crises qui déstabilisent nos pays. (…) Je voudrais vous inviter à vous mobiliser pour mener des actions encore plus fortes pour accélérer l’impact de nos résultats.»

Il faut noter que, cette 5ème Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (LDC5), mobilise les engagements de la communauté internationale en faveur de la mise en œuvre du Programme d’action de Doha pour les PMA (2022-2031) adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies en avril 2022. Elle offrira l’opportunité d’un partenariat renouvelé entre les PMA et leurs partenaires de développement pour surmonter les défis structurels, éradiquer la pauvreté, atteindre les objectifs de développement convenus au niveau international et permettre la sortie de la catégorie des PMA.

La Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés se tient chaque 10 ans depuis 1981. Depuis lors, six pays sont sortis de la catégorie des PMA. Il s’agit  du Botswana (1994), le Cap-Vert (2007), les Maldives (2011), Samoa (2014), la Guinée équatoriale (2017) et Vanuatu (2020). 46 pays dans le monde sont actuellement classés en tant que pays moins avancés.