18 April 2024
#Actualité #Azimut #Maroc

COMHAFAT : Concilier pêche et protection de la biodiversité marine en Afrique

La COMHAFAT a organisé les 09 et 10 mai 2023 à Rabat (Maroc), un symposium sur le thème  « La pêche dans le cadre mondial de la biodiversité post-2020 ». 

Objectif : améliorer la visibilité du secteur de la pêche dans les négociations internationales sur la protection de l’environnement marin, d’une part. Et d’autre part, aborder les facteurs socio-économiques de la pêche en Afrique de l’Ouest, les impacts des décisions environnementales sur le secteur de la pêche et les moyens d’intégrer la voix du secteur de la pêche dans la prise de décision environnementale.  

Pour le ministre en charge des ressources animales et halieutiques de la Côte d’Ivoire et président en exercice de la COMHAFAT, Sidi Tiemoko Touré, il s’agit à travers ce symposium, « de trouver des réponses spécifiques à la problématique de la perte de la diversité dans les produits halieutiques dans les eaux africaines.» Il s’agit surtout de « trouver une réponse cohérente lorsque ces questions sont posées dans les instances internationales et que l’Afrique puisse avoir une voix unie sur la problématique des prises de décisions et sur la protection ou non des différentes espèces.», a-t-il précisé 

En effet, la côte atlantique africaine est confrontée à des phénomènes comme la surpêche due entre autres à la présence de navires étrangers avec des pratiques de pêche destructrices (surexploitation, pêche illégale, utilisation d’engins de pêche illégaux) qui appauvrissent les fonds marins au préjudice des pêcheurs artisanaux locaux. Et bien que les autorités tentent de réprimer ces pratiques illégales, les pêcheurs continuent de trouver de nouvelles façons de gratter le fond de l’océan. 

« Dans la zone couverte par la COMHAFAT, une énorme population dépend de la pêche. Donc il faut penser raisonnablement à comment concilier la protection de l’environnement et la pêche (…) d’avoir une vision globale, d’intégrer la pêche et la conservation [de la biodiversité] à travers la Planification spatiale marine ou les aires marines protégées (…) Ce symposium est le souhait des Etats membres de la COMHAFAT afin de concilier la pêche et l’environnement à travers une concertation, une coordination nationale. », a déclaré le chargé de la coopération et des systèmes d’information de la COMHAFAT, Abdennaji Laamrich.

Il faut noter que ce symposium a connu la présence des représentants des ministères en charge de l’environnement et de la pêche de 16 des 22 pays de la COMHAFAT dont le Togo