18 April 2024
#Actualité #Santé

Togo : Cas d’oreillons au nord, le ministère de la Santé appelle à la vigilance

Le Ministère de la Santé a lancé ce 25 octobre 2022, une alerte suite à la détection de cas d’oreillons sur le territoire Togolais.

Des « cas groupés d’oreillons ont été observés chez des enfants d’âge scolaire dans le district de l’Oti, dans la région des Savanes. », peut-on lire dans le communiqué. Et même si aucun décès n’a été officiellement déclaré (ndlr : pour l’heure), le ministère en appelle à la vigilance des populations et au respect des mesures d’hygiène afin de prévenir la maladie.

Au rang de ces précautions, il s’agit de « laver régulièrement et soigneusement les mains à l’eau et au savon, ou avec des solutions hydroalcooliques ; couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir ou avec le creux du coude avant de tousser ou d’éternuer, puis jeter immédiatement le mouchoir dans une poubelle, tout en évitant de cracher sur le sol ; éviter la fréquentation scolaire en cas de signes suspects ; consulter dans la formation sanitaire la plus proche pour une prise en charge rapide et adéquate. »

Maladie très contagieuse responsable d’une inflammation des glandes salivaires appelées parotides, les oreillons sont causés par un virus dénommé « paramyxovirus ». Ce dernier encore appelé virus « ourlien » ne circule qu’entre les êtres humains et se transmet par les gouttelettes de salive émises par la personne infectée.

Habituellement bénigne, la maladie se manifeste par un gonflement en avant d’une ou des deux oreilles, avec des difficultés à mâcher et à avaler, une fièvre modérée, et des maux de tête. Mais, des complications peuvent survenir en cas d’immunité faible.

Il faut noter que les oreillons peuvent provoquer une surdité permanente. C’est pour cela que le vaccin ROR fait partie des vaccins obligatoires administrés aux enfants d’après le calendrier vaccinal togolais.

Togo : Cas d’oreillons au nord, le ministère de la Santé appelle à la vigilance

Le MLA en tournée à Kara contre