24 February 2024
#Azimut #Côte d'Ivoire

Le Prix Félix Houphouët-Boigny-UNESCO pour la paix 2022 décerné à Angela Merkel

L’ancienne chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Angela Merkel a reçu ce mercredi 8 février 2023, à Yamassoukro (Côte d’Ivoire), le Prix Félix Houphouët-Boigny-UNESCO pour la recherche de la paix. Le prix lui a été remis par Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO et le président ivoirien, Alassane Ouattara en présence de Henri Konan Bédié devant une salle comble de sommités venues de Côte d’Ivoire, d’Afrique et d’ailleurs.

Le prix décerné à Angela Merkel est composé : « d’une récompense financière de 150.000 dollars, une médaille d’or et un diplôme signé par la directrice générale de l’Unesco.», a précisé Jean Noël Loukou, secrétaire général de la Fondation Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix à la Deutsche Welle. Dans son discours, Angela Merkel a annoncé qu’elle donnerait son prix à l’Association ivoirienne d’aide à l’enfance en danger (ANAED).

C’est en août 2022 que l’annonce du choix d’Angela Merkel a été faite. Comme déterminant de ce choix, le jury du Prix Félix Houphouët-Boigny-UNESCO pour la recherche de la paix a indiqué qu’il s’agit d’une « reconnaissance de son action pour l’accueil des réfugiés».

« L’ensemble du Jury a été touché par sa décision courageuse, prise en 2015, d’accueillir plus de 1,2 million de réfugiés venus notamment de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan et d’Erythrée. C’est une leçon qu’elle laisse à l’histoire.», avait déclaré le gynécologue congolais Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018 et Président du jury. 

Créé en 1989, le Prix Félix Houphouët-Boigny honore chaque année des personnes, institutions ou organismes privés ou publics ayant contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix, conformément à la Charte des Nations Unies et à l’Acte constitutif de l’UNESCO.

29 personnalités dont Nelson Mandela et Frederik W. De Klerk (1991), Yitzhak Rabin, Shimon Peres et Yasser Arafat (1993), Mary Robinson (2000), Abdoulaye Wade (2005), Luiz Inácio Lula da Silva (2008), Giuseppina Nicolini et SOS Méditerranée (2017) ont été déjà gratifiées de ce prix.

Le jury du prix Prix Félix Houphouët-Boigny a également décerné une « mention d’honneur » à Julienne Lusenge pour son engagement dans la défense des droits des femmes et en faveur des femmes victimes de violences sexuelles.  Elle est reconnue pour son combat dans le Nord-Kivu (République Démocratique du Congo) en dénonçant l’usage du viol comme « arme de guerre ».