30 May 2024
#Actualité #Société

Togo : La Police nationale “coupe une branche” du réseau QNET à Lomé

Sept (07) individus, membres du réseau QNET, une société illégale spécialisée dans le marketing de réseau ont été appréhendés par la Police nationale le mardi 20 juin à Lomé. Ils sont 3 Togolais et 4 Maliens, dont l’activité est l’escroquerie et la traite de personnes.

Leur mode opératoire consiste à se faire passer pour de grands hommes d’affaires pour contacter de jeunes chômeurs au Burkina Faso, au Mali et au Togo qu’ils s’emploient à convaincre de regagner Lomé, la capitale togolaise, pour des emplois. 

« Une fois à Lomé, la réalité est tout autre. Ces jeunes vivent dans de mauvaises conditions et ne doivent plus appeler leurs proches. Chacune des victimes doit verser entre 500.000 et 3.000.000 F CFA comme frais d’une formation. Les personnes prises au piège de ce réseau de malfrats sont dépouillées de leurs biens. Pour sortir de cette mésaventure, toute victime doit, à son tour, attirer d’autres personnes dans le même piège. En cas de succès, il lui est versé, pour chaque nouvelle ‘’prise’’, une partie des frais de souscription. », explique la Police nationale

C’est lors d’une descente au siège de l’un des bureaux QNET situé au quartier Agoè Assiyéyé à Lomé que les 07 promoteurs de cette entreprise ont été interpellés. 

Sur les lieux, la Police indique avoir trouvé « 73 victimes togolaises et 21 victimes de nationalités étrangères.» Aussi, « des documents saisis révèlent que ces individus ont perçu auprès de leurs victimes la somme de 20.000.000 F CFA. L’un des malfrats possède à lui tout seul, 5 immeubles et plusieurs lots de terrain à Lomé.» 

Interrogés, ces individus ont reconnu les faits et ont déclaré qu’ils opèrent dans plusieurs pays de la sous-région. Leur siège principal se trouve en Malaisie. Ils seront présentés à Monsieur le Procureur de la République de Lomé pour répondre de leurs actes.