15 July 2024
#Actualité #Economie #Pêche

Les médias mis à contribution pour une Économie Bleue Durable en Afrique

Dans un monde confronté à des défis environnementaux croissants, la préservation des ressources marines est devenue une priorité absolue. C’est dans ce contexte que s’est ouvert , à Fès, au Maroc, un atelier crucial sur la communication au service d’une économie bleue durable et inclusive en Afrique. 

Des journalistes et communicateurs membres Observatoire des Médias pour une Pêche Durable en Afrique (OMPDA) prennent par à cette rencontre prévue les 26-27 mars 2024. 

« Cet atelier revêt une signification particulière, car il nous permet de renforcer notre engagement en faveur de la pêche durable dans la région » a déclaré Léonce Ayissoun, coordonnateur de l’OMPDA .

« En tant que journalistes et communicateurs, nous avons la responsabilité de sensibiliser le public à l’importance de protéger nos ressources marines et de promouvoir des pratiques de pêche durables. Notre rôle est capital pour informer, éduquer et mobiliser nos concitoyens autour de ces enjeux cruciaux », a-t-il insisté. 

Il s’est dit convaincu qu’ensemble, « nous avons le pouvoir d’œuvrer pour une économie bleue plus durable, inclusive et respectueuse de notre environnement marin ». 

Il a émis le vœu que les discussions et les échanges au cours de l’atelier renforceront  les  compétences des femmes et hommes des médias  en matière de communication et de développer des stratégies efficaces pour sensibiliser le public.

Il a pour finir, saluer « le rôle très important joué par la COMHAFAT en tant que partenaire privilégié de l’Observatoire des Médias pour une Pêche Durable en Afrique depuis 2019 ».

Pour lui, cette collaboration est l’expression d’une  détermination commune à promouvoir une pêche responsable et à préserver les ressources marines pour les générations futures.

De son côté, M. Taoufik El Ktiri,  le secrétaire exécutif de la  COMHAFAT, a remercié les autorités marocaines pour leur soutien à l’organisation de l’atelier. Il a souligné l’importance de la communication dans la promotion d’une économie bleue durable en Afrique, rappelant les initiatives précédentes et l’engagement continu de la COMHAFAT dans ce domaine. Il a également évoqué l’initiative Atlantique lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc, soulignant son importance stratégique pour le continent africain.

Selon lui, l’organisation du présent atelier s’inscrit dans le cadre  de la mise en œuvre des relations de partenariat qui lient la COMHAFAT et l’OMPDA. 

« L’objectif  général  assigné à notre rencontre est de sensibiliser à l’importance du soutien médiatique autour de l’économie bleue pour contribuer à faciliter l’adoption des stratégies régionales et nationales de communication adaptées pour accompagner l’implémentation et le suivi des actions en faveur de l’économie bleue durable en Afrique, et particulièrement dans la région de la COMHAFAT », a expliqué M. Taoufik El Ktiri avant d’ajouter :

« Cet atelier sera également l’occasion de s’appuyer sur des actions et projets innovants comme l’Observatoire Halieutique Marocain, un outil de communication de données scientifiques halieutiques en temps réel, et le projet de la Web TV africaine dédiée à la diffusion de l’information et la connaissance en s’appuyant sur la plateforme collaborative de l’Initiative de la Ceinture Bleue ». 

Il a souligné que cet atelier assure  la continuité des initiatives prises ces dernières années dans ce domaine et constitue le 3ᵉ de son genre après celui organisé en ligne, le 04 novembre 2020 intitulé « Le Renforcement des capacités des communicateurs sur la gestion des ressources halieutiques et la lutte contre la pêche INN » et celui tenu à Agadir (Maroc) du 5 au 7 mai 2022 sous le thème « Les médias au service du développement durable des pêches et de l’aquaculture ».

L’atelier  permettra  de renforcer les engagements en faveur d’une économie bleue durable et inclusive en Afrique. Des recommandations seront proposées pour aboutir à une feuille de route pour les actions futures.