15 April 2024
#Actualité #Médias

Togo / HAAC : Les médias audiovisuels sommés de se conformer aux dispositions du nouveau Code de la Presse

Les premiers responsables de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) ont échangé, ce jeudi 23 février 2023 avec les promoteurs des sociétés et organes de presse audiovisuelle, notamment les télévisions et radios publics, privés et en ligne opérant sur le territoire national. La rencontre s’est tenue au siège de l’institution de régulation des médias et de la communication, à Lomé. 

Au cours de cette rencontre, il s’est principalement agi de rappeler aux acteurs des médias audiovisuels, les dispositions contenues dans le nouveau Code de la Presse et de la Communication en République togolaise promulgué en 2020 et dont l’application effective a démarré le 7 janvier 2023, après un moratoire de 3 ans. Elle s’inscrit dans le sillage d’une première rencontre tenue avec les responsables des organisations de presse et les professionnels des médias écrits et en ligne tenue le mercredi 4 janvier 2023.

Pour le Président de la HAAC, Pitalounani Telou, il s’agit d’une démarche pédagogique pour, d’une part, rappeler aux acteurs des médias audiovisuels « les innovations (ndlr : de cette nouvelle loi) dont l’objectif est de consolider les métiers de la presse vers plus de professionnalisme » et d’autre part le strict respect de ces  dispositions dont la vision à terme est d’assurer « la contribution de la presse à éradiquer la menace terroriste. » 

Vue partielle de l’assistance / Siège de la HAAC

D’après les explications du Rapporteur de la HAAC, M. Badjibassa Babaka, « Pour ce qui est de l’audiovisuel, il faut que l’organe soit une entreprise de presse et qu’il ait été créé en tant que société. (…) La deuxième chose concerne les dispositions à mettre en œuvre en ce qui concerne la qualification des professionnels.» Il est donc désormais exigé que chaque radio ou télévision dispose d’une rédaction dirigée par un professionnel titulaire d’une Licence ou d’un BTS d’une école agréée par l’Etat et qui justifie de 7 ans d’expérience.

Aussi, précise M. Badjibassa Babaka, « Il faut séparer les fonctions de Rédacteur en chef ou du Chef de la division de l’information ou de Directeur de l’information des autres professions (ndlr : au sein des organes), car il a été constaté que dans certains organes, la même personne est technicien, rédacteur en chef, chef des programmes, reporter etc. Il faut, dans le sens de la professionnalisation, mettre tout le monde à sa place pour que les responsabilités soient clairement identifiées. »

La HAAC indique que dans les jours qui suivent cette rencontre, elle procédera à la publication de la liste des médias conformes aux exigences légales. Ceux qui n’auront pas fourni la preuve qu’ils se sont alignés sur les nouvelles dispositions en vigueur seront considérés comme illégaux. Leur autorisation d’exploitation sera caduque et ils seront tout simplement fermés. Pour le Président de la HAAC, « l’objectif est d’assainir la profession». 

Togo / HAAC : Les médias audiovisuels sommés de se conformer aux dispositions du nouveau Code de la Presse

24 février 2023 : Tribune de Josep

Togo / HAAC : Les médias audiovisuels sommés de se conformer aux dispositions du nouveau Code de la Presse

Togo : L’ITRA lance un appel à