23 June 2024
#Actualité #Politique

Industrialisation en Afrique : Niamey accueille un sommet extraordinaire

Une quinzaine de chefs d’État et de gouvernement participe ce vendredi 25 novembre 2022 à Niamey, à un sommet extraordinaire des chefs d’États et de gouvernement de l’Union africaine (UA). Ce sommet est couplé d’une assise de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). Au rang des participants, figure le Président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé.

La pandémie de la Covid-19 et le ralentissement des échanges internationaux a montrer de manière saillante, le besoin pour les pays africains de produire davantage ce qu’ils consomment. Mais, atteindre cet objectif repose sur une industrialisation massive qui permettra de transformer les matières premières en produits finis.

D’après le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, « (…) il faut identifier les facteurs qui ont plombé le développement de l’Afrique et repenser les modèles ». Et comme modèles, l’Afrique en a repensé plusieurs. Parmi eux, figure la Zone de Libre-échange continentale africaine (ZLECAF) à travers laquelle les pays africains entendent baisser les barrières commerciales et douanières afin d’y faciliter et développer des échanges.

« L’industrialisation et la libre circulation de produits à valeur ajoutée sur un marché intégré sont des voies primordiales pour notre développement (…) Avec mes pairs de l’Union Africaine, nous aurons à cœur d’échanger sur les moyens de relever ces défis vitaux pour l’économie africaine. », a tweeté ce vendredi, le président de la république Togolaise à son arrivée à Niamey.

Ainsi, au cours de ce sommet, les dirigeants africains devront définir une nouvelle politique de haut niveau, pour accélérer la dynamique d’industrialisation de l’Afrique et renforcer le développement des chaînes de valeur régionales.