24 February 2024
#Actualité #Politique

Togo : La Banque Mondiale appuie l’accès a l’eau et l’assainissement dans le Grand Lomé

La Banque Mondiale octroie une enveloppe de plus de 60 milliards de F.CFA (100 millions de dollars) au Togo afin d’améliorer l’accès à l’eau dans le Grand Lomé. Un protocole de financement a été signé en ce sens, ce jeudi 13 avril 2023 à  Washington DC entre le gouvernement togolais et la Banque mondiale, en marge des Réunions de Printemps du Groupe de la Banque mondiale et du FMI.

Concrètement, ce financement servira à la mise en œuvre du Projet de Sécurité Hydrique en Milieu Urbain au Togo (TUWS). Il permettra de rendre l’eau potable disponible pour le plus grand nombre de ménages et d’améliorer les services d’assainissement dans le Grand Lomé.

Pour le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya, qui a signé le document au nom du Togo, cet appui de la Banque mondiale permettra « d’aider le Togo à surmonter les défis liés à l’eau et à l’assainissement. Il contribuera significativement à la réalisation des objectifs de la feuille de route gouvernementale qui vise un taux de desserte en eau potable de 80% à l’horizon 2025 pour Lomé, la capitale ».

TUWS : De gros investissements et chantiers prévus 

L’amélioration de l’accès à l’eau potable est l’un des objectifs phares du gouvernement pour l’horizon 2025. Le Projet de Sécurité Hydrique en Milieu Urbain au Togo (TUWS) s’inscrit dans la même logique que d’autres projets comme le PEAT mis en œuvre avec l’Union Européenne. Il rejoint les engagements pris par les partenaires au développement du Togo lors de la table ronde sur la mobilisation des ressources au profit de l’accès à l’eau potable, qu’a organisée le gouvernement, en début décembre 2022 à Lomé.

Dans le cadre du  TUWS, le gouvernement annonce plusieurs investissements dont certains en partenariat avec le secteur privé. D’une part, il s’agira de soutenir la performance opérationnelle des fournisseurs de services et la gestion des ressources en eau et d’améliorer la gestion des eaux usées, promouvoir la salubrité publique et résoudre le problème des eaux non facturées.

D’autre part, il est prévu la réhabilitation des systèmes d’approvisionnement en eau, la construction d’une station de traitement des boues de vidange, des études techniques pour l’augmentation à plus long terme de la capacité de production en eau à grande échelle et le renforcement du réseau de distribution.

Togo : La Banque Mondiale appuie l’accès a l’eau et l’assainissement dans le Grand Lomé

Togo / Accès universel aux soins :