“Xonam” contre les violations des droits de l’homme au Togo

0
132

La population togolaise dispose, désormais, d’une plateforme digitale de dénonciation des éventuels cas de violations des droits de l’homme.

Cette application est dénommée « Xonam » en langue mina et signifie,  “Au secours”.

Elle a été lancé par le centre de documentation et de formation sur les droits de l’homme (CDFDH) basé à Lomé.

A travers la plateforme « Xonam », le CDFDH entend agir sur l’amélioration du respect des droits de l’homme au Togo en permettant aux togolais de signaler les violations des droits de l’homme auxquelles ils sont victimes ou témoins.

Au départ, « Xonam » était une plateforme professionnelle, interne, au sein du CDFDH, mais aujourd’hui l’accès est donné au grand public. Les togolais sont invités à adopter cette plateforme numérique pour saisir les institutions et mécanismes au besoin afin de mettre fin à ces pratiques et obtenir justice.

Peuvent être signalés entre autres, des violations des droits des citoyens, des arrestations arbitraires, l’usage de la force sur les citoyens, les maltraitances d’enfants ainsi que les violences conjugales ou sexuelles.

Grâce à cette plateforme, disponible gratuitement sur PlayStore, les utilisateurs peuvent signaler non seulement des violations mais aussi avoir rapidement accès à des professionnels et organisations des droits de l’homme pour être accompagnés.

Xonam contient également la liste des organismes de défense des droits de l’homme (ODDH) sur toute l’étendue du territoire et par région, de même que des divisions des droits de l’homme à proximité de la position de l’utilisateur qui serait connecté à la plateforme.

Le centre de documentation et de formation sur les droits de l’homme espère que ce service répondra un tant soit peu au besoin des populations de connaitre et de pouvoir dénoncer toute violation de droit de l’homme aux services appropriés, ceci quel que soit le lieu où l’acte a été commis.

Avec afriside.com