18 April 2024
#Divers

Le Togo, un terreau fertile aux financements de l’Union Européenne !

Le Togo fait bonne figure auprès des partenaires techniques financiers Les objectifs affichés dans la feuille de route gouvernementale (2022-2025) ainsi que les actions menées sur le plan des réformes économiques et le social inspire confiance aux bailleurs qui à chaque sortie annoncent de juteux financements. 

Gouvernance, politique, agriculture, eau et assainissement, accès à l’énergie, éducation, infrastructures  etc., tous les secteurs prioritaires en sont bénéficiaires. Et pour preuve, c’est en tout 133 millions d’Euros que le Togo vient de mobiliser auprès de la Team Europe et l’Union Européenne pour des projets/programmes concernant l’agriculture, l’alimentation et la gouvernance, notamment. Et ce, sans compter les appuis budgétaires dont le pays bénéficie de la part d’autres bailleurs comme le Groupe de la Banque mondiale, entre autres. Le Togo devient ainsi un véritable terreau fertile pour les financements étrangers ! 

Plus de 6 milliards FCFA pour le renforcement des systèmes alimentaires 

Lors de la clôture du Forum des producteurs agricoles du Togo (FOPAT) à Kara ce jeudi 20 avril, le Togo a signé une convention pour un appui de 10 millions d’euros (plus de 6 milliards FCFA) pour renforcer son secteur agricole. 

Il s’agit d’un geste en commun de l’Union européenne, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) visant à faciliter l’accès des petits producteurs aux intrants, au marché et aux services de vulgarisation. 

Le montant alloué dans le cadre de cet appui sera injecté dans le Projet de renforcement des systèmes alimentaires pour un accès durable des petits producteurs aux intrants agricoles (Pro-SADI) et le Projet d’alimentation scolaire intégrée basée sur la production locale dans les écoles primaires publiques du Togo. 50 écoles primaires des régions de la Kara et des Savanes sont visées dans le cadre du projet d’alimentation scolaire. 

Pour le chef de la délégation de l’Union européenne au Togo, Joaquín Tasso Vilallonga, il s’agit d’«accompagner le Togo dans ses efforts de renforcement de la résilience des systèmes alimentaires et au développement des agro-industries durables », conformément deuxième axe du Document conjoint de programmation pluriannuelle (DCP) 2021-2027 de l’UE.

122 millions d’euros pour les agro-industries et consolider l’État et la résilience

Trois jours après Kara, le premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé, en visite ce lundi 24 avril 2023 à Bruxelles a signé deux nouvelles conventions de financement au profit du Togo. La signature des documents s’est déroulée au siège de la Commission européenne entre le Premier ministre et la Commissaire européenne aux Partenariats internationaux, Jutta Urpilainen. 

A travers ces conventions, l’Union Européenne, l’Allemagne et la France s’engagent à octroyer une enveloppe totale de 122 millions d’euros au Togo pour appuyer le développement des agro-industries durables, la consolidation de l’État et la résilience.

La première convention de financement porte sur le Programme de soutien au développement des agro-industries durables au Togo. D’un montant de 82 millions d’euros, ce programme est financé à hauteur de 30 millions d’euros par l’Union européenne et de 52 millions d’euros conjointement par l’Allemagne et la France. 

Le gouvernement vise, à travers ce programme, l’amélioration de la compétitivité des exploitations agro-sylvo-pastorales et halieutiques ; l’amélioration de pôles de transformation industrielle et le renforcement des Très petites et moyennes entreprises (TPME) de transformation agricole ; et le renforcement des mesures de préservation de l’environnement et de la biodiversité.

La deuxième convention de partenariat porte quant à elle sur un appui budgétaire de 40 millions d’euros à la consolidation de l’État et à la résilience au Togo. Elle devra permettre au pays d’approfondir la gouvernance des services de base à la population, d’appuyer le secteur de l’agrobusiness durable et de renforcer les finances publiques au niveau décentralisé.

Pour la cheffe du gouvernement, les actions de l’UE contenues dans la stratégie « Global Gateway » s’alignent sur les ambitions du Togo en particulier la création des emplois durables pour les jeunes dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie et de la connectivité.

Le Togo, un terreau fertile aux financements de l’Union Européenne !

Togo : Kara va abriter le premier

Le Togo, un terreau fertile aux financements de l’Union Européenne !

Togo : Doter chaque région d’un «