70 millions de dollars pour redresser l’économie togolaise

0
95

La Banque mondiale a approuvé le jeudi 10 septembre 2020,  un financement de 70 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA).

« Cet appui est important pour aider le Togo à atténuer les effets de la pandémie sur les populations et exécuter le plan national de redressement post-COVID-19 », souligne Hawa Cissé Wagué, représentante résidente de la Banque mondiale pour le Togo.

Le financement comprend un don de 35 millions de dollars et un crédit de 35 millions de dollars fournis par l’IDA, pour aider le Togo à faire face à la crise sanitaire de COVID-19 dans sa phase de redressement socioéconomique. 

Pour répondre aux différents enjeux de la pandémie, la Banque mondiale vient en appui à la stratégie anti-COVID-19 mise en place par le gouvernement Togolais.

 Une stratégie centrée sur trois volets: sauver les vies avec l’exécution du plan de riposte sanitaire ; préserver les moyens de subsistance des ménages en stabilisant l’activité économique à un niveau acceptable ; et relancer l’économie à travers des mesures en faveur des entreprises et un soutien à l’agriculture. 

« Les mesures de protection sociale et de santé soutenues par cette opération devront atténuer l’impact des effets de la crise sur les plus vulnérables en soutenant la consommation des ménages et en garantissant l’accès aux services de base. », précise Hawa Cissé Wagué.

La Banque Prévoit déployer jusqu’à 160 milliards de dollars de financements au cours des 15 prochains mois, afin d’aider plus de 100 pays à protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie. Ce montant comprend 50 milliards de dollars sous forme de nouveaux dons et crédits hautement concessionnels fournis par l’IDA, lit-on dans un communiqué.

Fondée en 1960, l’Association internationale de développement (IDA) est  une institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Elle figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 75 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique.