La C14 conteste les résultats des municipales au Togo

0
98

La coalition de l’opposition (C14) conteste  les résultats des élections municipales  du 30 juin 2019 au Togo. Elle relève des  anomalies et met en doute  la fiabilité des élections locales.

Elle estimé que les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI ) ne sont pas  conformes à la réalité.

« Ils consacrent le renversement des valeurs morales et l’absence de toute étique politique que les tenants du système plus que cinquantenaire utilisent sans vergogne pour se maintenir au pouvoir et qui lui ont permis de s’octroyer 895 conseillers »

Selon la C14

Selon les résultats  provisoires annoncés par  la CENI, le parti au pouvoir Union pour la République (UNIR) a remporté  895 des 1490 sièges de conseillers municipaux dans 114 communes du pays. La C14 a gagné 131 sièges alors que l’Alliance nationale pour le changement (ANC) s ‘en sort avec 134 sièges. 

« Plusieurs anomalies graves ont entaché la fiabilité des élections locales que les populations togolaises ont attendues pendant des décennies et montré la mainmise totale du pouvoir sur l’ensemble du processus électoral »

a dénoncé la C14 au cours d’une conférence de presse mardi à Lomé. 

Elle a listé notamment « l’utilisation massive de bulletins pré-votés », « la volonté d’opacité affichée par le pouvoir en refusant l’accréditation à tous les observateurs nationaux », « des listes électorales totalement biaisée pour empêcher des citoyens de se faire inscrire ». 

Elle s’indigne de la remise en liberté de personnes prises en flagrant délit de fraude.

 « Le régime apprend aux citoyens à tricher, à voler, à être violents et à ne pas vivre des fruits de leur travail ». 

déplore les opposants